Commencer un bullet journal… Au secours, je suis perdue !

par | Mar 8, 2017

On en parle partout actuellement, dans les magazines, sur les réseaux sociaux, dans les blogs, devant le portail de l’école… le Bullet journal est devenu l’objet de convoitise de toute personne organisée ou de celle qui rêve de l’être! Toi aussi tu en as certainement entendu parler, peut-être même sur ce blog. Maintenant que tu es décidée à te lancer, tu te demandes comment commencer un Bullet Journal.
Riche de mon expérience de ces derniers mois *et des autres passés à me documenter sur le sujet*, je partage avec toi ces quelques conseils pour créer ton bullet journal.

 

Commencer un bullet journal - Au secours je suis perdue !

 

Le matériel pour commencer un bullet journal

Commencer un bullet journal, je te l’accorde, ça peut à première vue paraître terrifiant. La peur de se tromper, de ne pas bien faire… C’est pour cela que tu hésites peut-être encore entre tester la méthode sur un cahier de brouillon avant de passer au carnet de tes rêves ou te lancer directement avec le Graal de toute bujoteuse : le leuchturm 1917.

Alors pour être claire, pour commencer un Bullet Journal, tu peux te contenter d’un simple carnet, d’un stylo noir, d’un stylo de couleur et d’une règle voire même d’un carnet et d’un stylo noir pour les plus minimalistes.

Certains bujoteurs ont des milliers de masking tape et d’auto-collants, des dizaines de pochoirs et de feutres, c’est à toi de trouver ce qui t’es nécessaire pour en faire ton espace d’expression créative.

Démarrer un bullet journal, au secours ! Je suis perdue. Cliquez pour tweeter

Voici le matériel que j’utilise.

 

Le carnet

Tout d’abord le carnet.
Le mien est un Leuchtturm 1917 bleu marine à lignes pointillées, format A5. C’est la marque référence dans la sphère Bullet Journal, car il a l’avantage d’intégrer un index et des pages numérotées, préconisés par la méthode de Ryder Carroll.
J’ai démarré directement avec ce carnet, pas de brouillon au préalable.

Ce que j’apprécie avant tout, c’est :

  • la qualité du papier (même si certains trouvent qu’il est trop traversant),
  • les pointillés qui font que je trace mes lignes à main levée,
  • le format : A5, l’idéal pour le trimbaler partout.

 

Détail de la numérotation de page du Bullet Journal dans un carnet Leuchtturm 1917

Les feutres et stylos

J’utilise avant tout les feutres et stylos que j’avais déjà en ma possession.

Mon chouchou, c’est le stylo feutre V-Sign Pen noir de Pilot. Je l’utilisais déjà il y a des années sur les bancs de ma classe d’architecture. C’est avec lui que je trace mes lignes et que j’écris la date.
Il me sert également beaucoup pour lister mes collections, ainsi que pour noter mes objectifs et repas de mon planning hebdomadaire.

Commencer son bullet journal - mon stylo préféré le V Sign pen !

 

Viennent ensuite les stabilos Point 88 et stabilos Pen 68. J’utilise les premiers pour écrire et dessiner. Pour ce qui est des seconds, c’est uniquement pour illustrer mon Bujo qu’il me servent.

Dans mon bullet journal, les feutres Stabilo Point 88 pour écrire

 

J’en avais déjà une jolie collection sur mon bureau, ma passion pour les feutres et stylos me perdra !
Sache que certains magasins comme le géant des beaux arts vendent ces stylos à l’unité, ce qui te permettra donc de n’acheter que les couleurs qui te sont nécessaires *ou changer le feutre dont la mine a été explosée par ta poulette !*

Pour mon bullet journal, les feutres stabilo Pen 68

Les accessoires

A dire vrai, je n’en utilise pas, hormis de temps en temps la règle.
Mais de plus en plus, mes lignes sont tracées à main levée. Je trouve ça plus authentique.

Dans mon bujo, pas de masking tape, ni de stickers ou de pochoirs. Je ne trouve pas ça nécessaire pour ce que je veux en faire.

Le langage BuJo

Au premier abord, le langage utilisé pour le bullet journal peut paraître compliqué. Pour que tu ne t’y perde pas trop, je t’invite à mettre cet article Bullet Journal, tout le vocabulaire pour comprendre le concept sur le blog Journaling dans tes favoris !

Index, planning annuel, dailies, collections, … quel que soit le terme, ces mots n’auront bientôt plus aucun secret pour toi !

 

Inspirations

Les sources d’inspirations sont nombreuses, notamment sur les réseaux sociaux. Tu trouveras sans tarder les plus visuelles sur Instagram ou sur Pinterest.

 

Voici certains hashtags qui t’aideront certainement dans tes recherches sur Instagram :

  • #bulletjournal
  • #bujo
  • #bulletjournalfr
  • #bulletjournaling
  • #bujofr
  • #bujovf
  • #bulletjounaljunkies
  • #bujojunkies

Si tu cherches à échanger sur le sujet ou à te renseigner pour commencer un bullet journal, il existe plusieurs groupes sur Facebook. En voici 3, en  français, à découvrir :

Il en existe certainement d’autres, n’hésite pas à les partager dans les commentaires.

N’oublions pas les blogs ! S’il y a quelques temps les ressources étaient limitée, la blogo bujo en français  tend à se développer. Voici 3 blogs qui t’inspireront peut-être :

Maintenant que tu as toutes les cartes en main, ça y est, c’est le moment de t’installer et commencer ton Bullet Journal!

Commencer un bullet journal, mon expérience

J’ai démarré mon bullet journal en septembre 2016. Pas vraiment d’hésitations au moment de me lancer, il faut dire que j’ai passé des semaines à engranger de jolies images sur Pinterest !
Cet outil m’aide effectivement au quotidien. Il faut dire que j’adapte au fur et à mesure mes mises en page mensuelles, hebdomadaires et journalières à mes besoins. Par exemple, quand je pars en salon pour 4 jours, je simplifie : pas besoin de dailies, une page hebdomadaire est largement suffisante !
De même lorsque que je suis en vacances en famille, je me contente du planning mensuel.
J’adapte également en fonction du temps dont je dispose, l’objectif est avant tout de gagner en efficacité. C’est donc tout naturellement qu’il y a moins de dessins et de couleurs certaines semaines que d’autres.

Commencer un bullet journal, mon expérience

Surtout, je prends du plaisir à tenir ce bullet journal.
Pas de pression, rien que du kiff, pour une organisation au top !

Voici 5 conseils tirés de mes propres expériences.

 

5 conseils pour commencer un bullet journal

1 – Ne te mets pas la pression !

Pour certains, les débuts sont à première vue difficiles : peur de se tromper, de ne pas bien faire, de râter une page… Oublie tout ça et fais-toi avant tout plaisir !
Réfléchis bien au préalable aux pages qui te sont indispensables et lance-toi.
Et si au bout de quelques temps de pratique, tu te rends compte que ton modèle n’est pas tout à fait adapté à tes besoins, change ! C’est  bien là tout l’avantage du système.

2 – Commence simplement !

Si tu ne te sens pas à l’aise, opte pour des mises en page simples pour démarrer. Dessine-les au crayon avant de les mettre au propre. Tu verras, tu y gagneras indéniablement en assurance !

3 – Inspire-toi

Utilise les ressources que je t’ai donné plus haut pour t’inspirer, cherche des idées de pages qui t’aideront au quotidien ou qui simplement t’aideront à te sentir mieux, en particulier sur Pinterest.

Commencer un bullet journal - Avril sur un fil

4 – Ça reste un carnet

Il est souvent sujet à tensions, en particulier sur les groupes de discussion.  » Ce n’est pas un bullet journal si …  » Il faut faire comme ci et pas comme ça « , … Hey, ce n’est qu’un carnet et la force du système est justement de s’adapter à ce que chacune veut en faire !

Et puis, en cas de rature *ou de rencontre inopinée avec une bouteille neuve d’eau florale de rose*, ce n’est pas la fin du monde ! Rebondis et cherche un moyen de le transformer en atout !
Dans mon cas, les pages déjà écrites qui ont pris un bain d’eau florale sont restées en l’état. En revanche, pour les suivantes qui étaient touchées, je me suis fait plaisir et j’ai utilisé mes crayons aquarelle! Gondolées pour gondolées, autant y aller !

Commencer un bullet journal - j'ai choisi le carnet Leuchtturm 1917

5 – C’est TON carnet

Tu ne sais pas dessiner ? Et alors ? Il n’y a aucune obligation ! Et puis, si tu en as envie, essaie. La créativité n’a pour seul obstacle que ceux qu’on se donne!
Chaque bullet journal est le reflet de la personnalité de celui ou celle qui le tient. Ce n’est pas une compétition, c’est un carnet personnel qui doit t’aider au quotidien dans ton organisation et te donner la possibilité de mettre sur papier tout ce que tu as en tête pour ne pas oublier.
Fais de ton bullet journal ce dont tu as envie.
Ce dont tu as besoin.

Alors prête à toi aussi commencer un bullet journal ?

N’oublie pas d’épingler sans tarder cette image dans ton tableau d’inspiration sur Pinterest !

Commencer un bullet journal, au secours ! Je suis perdue.

Pour ne manquer aucun article et recevoir du contenu exclusif via le Mag d’Avril sur un fil, rejoins ma liste de diffusion :

Note : Cet article contient des liens affiliés, ce qui sous-entend que je recevrais une commission en cas d’achat sur de ta part sur le site via mon lien, sans aucun frais supplémentaire pour toi. Merci de ton soutien à Avril sur un fil. 

Gardons le contact

Pour suivre l'actualité du blog et recevoir des mails inspirants, abonne-toi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This