Sur mesure, le livre où je te parle de mes 22 ans de couture. Mais pas que.

par | Mai 14, 2024

Ca y est, depuis le temps que je t’en parle sur Instagram et dans ma lettre du dimanche !
J’ai écrit un livre qui parle de mes années couture. Sur mesure.

Ecrire un livre

L’idée d’écrire un livre n’est pas nouvelle. C’est une ligne que j’avais notée dans ma bucket list, voilà bien longtemps, et dont je rêvais en secret. Sans oser me lancer. *Merci Raymond, mon syndrome de l’imposteur.* J’étais persuadée que j’écrirais un livre pratique. Sur la couture, le Bullet Journal ou le Do It Yourself. Mais c’est par un roman que j’ai commencé, l’Appart d’en face. Puis, un deuxième, Noël à la Fabrique.

Mais pour te dire la vérité, j’avais posé les premiers mots de Sur mesure bien avant eux. Mais rapidement, sa ligne directrice m’a échappé.

J’ai commencé à écrire sur la couture il y a 4 ou 5 ans. Mais mon texte manquait de cohérence, il partait dans tous les sens. Je l’ai mis de côté, jusqu’à l’oublier. Avec le recul, je me dis que c’était trop tôt. Que le moment n’était pas encore venu pour nous. Il avait besoin de repos pour s’affiner. Et s’affirmer.

C’est après un thé virtuel avec une amie précieuse que l’idée m’est venue. De faire le focus sur mon expérience et mon parcours. De partager les réflexions qui les ont jalonnés et les prises de conscience. Mes débuts, il y a 22 ans. Le pourquoi j’en suis venue à arrêter d’acheter des vêtements pour les coudre. Et le comment je m’en sors. De parler de ma perception du corps et de mon rapport à la mode. Celle qui va trop vite. Et celle qui ralentit. Avec évidemment, une touche de green’n’slow, la version raisonnée du rock’n’roll. Tu commences à me connaitre.

Ce livre, c’est un carnet de voyage dans mon monde de la couture vers une mode plus raisonnée.  Il peut être le coup de pouce pour te lancer. L’amorce de questionnements sur ta pratique, et la mode en général. Ou juste une histoire à lire. Celle d’une fille qui a emprunté la machine à coudre de sa mère, il y a 22 ans. Et qui, au fil de ses réflexions, a décidé d’arrêter d’acheter des vêtements, et de tous les coudre. Ou presque.

Livre Sur mesure, carnet de voyage dans mon monde de la couture vers une mode plus raisonnée - Virginie Guélin

Partager mon expérience

On me demande souvent quand j’ai commencé à coudre. Pourquoi j’ai arrêté d’acheter des vêtements. Et comment j’ai fait.
Je vais te révéler un secret : la changement a été long. Les réflexions nombreuses. Et la progression loin d’être linéaire.

J’ai commencé la couture il y a 22 ans, un peu par hasard.
On m’avait toujours affirmé que c’était compliqué.
Et j’y croyais, même si j’en rêvais en secret.

J’avais choisi comme premier projet un pantalon. Avec coulisse à la taille. Et sans les poches.
Le résultat était loin d’être parfait. Je l’ai porté, mais seulement à la maison.
S’en sont suivi des débuts frénétiques. Sans réflexion ni modération. Avec une phase de couture à partir des patrons japonais.

Il y a eu des blancs. Des bas aussi. Des « je ne peux plus me voir dans le miroir ». Du découragement. Et pas seulement vis-à-vis de la couture.
Et il y a eu les copines. Les rencontres, en vrai. Les prises de conscience. Le détachement des diktats de la mode et de la société en général. Mon regard sur mon corps qui a changé. Et un nouveau défi.
Celui d’arrêter d’acheter des vêtements pour les coudre.
Je pratiquais depuis plus de 13 ans. J’étais en mesure de coudre tous les projets qui me faisaient envie ou presque. Je m’en sentais capable.
C’était il y a 8 ans 4 mois et 24 jours.

Au départ, j’y allais pour une année seulement. J’imaginais combien j’allais être frustrée de ne plus faire les boutiques. Mais je ne l’ai pas été.
J’ai continué, mois après mois. Pas à pas.
Tout est parti d’une envie de changer mes habitudes de consommation et d’amener plus loin mes convictions.
Les réflexions se sont enchainées et m’ont conduite sur des voies inexplorées. J’avais besoin de mieux me connaitre pour coudre la garde-robe qui me correspondrait. J’ai analysé le contenu de mes placards. Déconstruit mes pensées limitantes sur l’apparence et le contour des corps. Evincé les fringues que je ne portais pas. Evité celles de la fast fashion. Réfléchi à la composition de mes tissus et leur provenance. Et pris conscience du trop.

A l’image des blogs et des réseaux sociaux à leurs débuts, j’ai voulu partager mon expérience et mon parcours.
Peut-être t’inspirer ou te donner à réfléchir.
Et surtout te montrer que c’était possible, quelle que soit la voie qu’on choisit.

Sur mesure, carnet de voyage dans mon monde de la couture vers une mode plus raisonnée

En stock

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer