1001 robes, le nouveau livre couture de Michèle Thénot

par | Oct 7, 2019

Il y a quelques mois, lorsqu’entre deux rouleaux de tissus, Michèle m’a proposé de tester son nouveau livre, j’ai immédiatement accepté. Il faut dire que son premier livre 1001 tuniques fait partie de ceux qui m’ont beaucoup inspirée.
Avec un thème comme la robe, mon vêtement de prédilection, j’étais sûre qu’il allait me plaire.
Et je ne me suis pas trompée !
Aujourd’hui, je te présente 1001 robes, le deuxième livre de Michèle Thénot.

La découverte de 1001 robes

Je fais partie de ces chanceuses qui ont eu le plaisir de découvrir cet ouvrage en avant-première, cet été. 
Au format pdf dans un premier temps.
Et j’ai tout de suite été séduite.

1001 robes de Micèles Thénot

Côté visuel, je trouve que la couverture n’est pas à la hauteur du contenu de qualité de l’ouvrage.
C’est un peu dommage, mais pas bien important.

Le concept du livre 1001 robes

Le concept est simple : pouvoir coudre la robe de tes rêves à partir d’un patron de base
Ce livre est le guide parfait pour t’initier au modélisme !

En complément du livre, tu as une planche de patron recto verso, avec les 2 patrons de base : une robe droite cintrée avec et sans manches du 34 au 46, dessinés par Raphaëlle de Ready to Sew.

Au premier abord, ça peut paraître peu, mais c’est là qu’interviennent les différents chapitres t’expliquant comment patronner la robe que tu auras imaginée.

Des modifications stylistiques…

Au fil des pages, Michèle t’explique comment modifier ton patron pour qu’il colle à ton idée. Tu pourras en choisir :

  • la forme : droite, cintrée, trapèze, boule, …
  • les détails et encolures : empiècement, boutonnage, col, …
  • la forme des manches
  • les poches de toutes sortes : plaquées, invisibles, zippées, …

Ces modifications s’appliquent seules ou en combinaison, c’est vraiment toi qui décide !

Le livre te montre quelques déclinaisons possibles, elles sont au nombre de 10. Si tu as besoin de modèles pour t’inspirer, ça ne te suffira peut-être pas, mais pense à aller voir sur Instagram les réalisations présentées sous le #1001robeslaplage !

Sommaire du livre de Michèle Thénot sur le patronage des robes - Avril sur un fil

 

mais pas que !

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est la partie qui t’explique comment modifier ton patron pour qu’il colle à ta morphologie. Il faut dire qu’elle est beaucoup plus détaillée que pour 1001 tuniques. C’est ce qui m’avait manqué dans ce premier ouvrage, qui lui est beaucoup plus riche en terme de modifications stylistiques.

Parce que la couture c’est ça aussi : modifier un patron pour qu’il correspondent à ton style, mais aussi à ta morphologie. Ce n’est pas simplement se contenter de coudre un patron tel quel et puis basta.
Ce sont des essayages et des ajustements.
Des modifications simples et d’autres plus complexes.
Pour finalement obtenir un vêtement qui nous ira.

Alors oui, quand on débute, c’est compliqué.
On avance comme on peut, avec les ressources à notre disposition.
Et ce livre est vraiment fait pour toutes celles qui maîtrisent leur machine à coudre, débutantes ou non.

Les modèles de base du livre - Avril sur un fil

Si tu débutes, sers-toi dans un premier temps des patrons de bases, il y en a deux : une robe cintrée à manches 3/4 et une robe cintrée sans manches.
Parce que là aussi on fait souvent l’erreur de se contenter d’enlever les manches à un patron pour avoir un modèle sans manches. *je l’ai faite longtemps moi aussi, rassures-toi*. Le patron est différent au niveau de l’emmanchure.
Tu peux en faire une version doublée ou non, là aussi toutes les étapes sont détaillées.
Ou encore faire quelques modifications simples, comme pour la robe trapèze, qui ici est plus facile que le patron de base, grâce à la suppression de pinces.

Et si ton niveau est plus élevé, laisse-toi aller à imaginer les robes de tes rêves ! Le livre te donne toutes les clés : il te suffira de les appliquer à la lettre ou de les détourner pour aller encore plus loin.

1001 robes : le patron de base

Le livre 1001 robes m’a été offert dans le cadre d’un partenariat, avec un chouette tissu bio de chez Fil Etik.
Mais avant de couper dans mon précieux coupon de popeline, j’ai cousu une toile.

Ma robe droite et cintrée

J’ai réalisé la robe sans manches en 42 et élargi au 44 au niveau des hanches.

Avant toute chose, j’ai abaissé les pinces de poitrine de 2 cm, comme j’avais dû le faire avec le patron 1001 tuniques.
Et j’ai réalisé une modification pour poitrines creuses, c’est-à-dire que j’ai enlevé 1 cm à l’encolure sur mon demi patron devant que j’ai rebasculé au niveau de la pince. Cette modification n’est pas expliquée dans le livre, j’ai en revanche pris l’habitude de l’apporter à mes derniers projets de couture, dans la mesure où l’encolure baille. 
Dans une prochaine version, je tenterai le FBA, ajustement pour fortes poitrines, afin de pouvoir comparer les deux techniques. Je prendrai à ce moment là une taille de buste en dessous.

J’ai ensuite creusé l’encolure, le patron prévoyant un décolleté trop haut à mon goût, puis dessiné les parementures.

Couture robe droite et cintree avec encolure modifiée - Avril sur un fil

En assemblant ma robe, je me suis trompée au moment de l’assemblage de la fermeture invisible prévue au dos. Je l’ai assemblée sur le côté dos droit et côté dos gauche. Ah, parfois, je me fatigue moi-même !
Parce que découdre une fermeture invisible n’est pas ce qu’il y a de plus simple, j’ai choisi de la laisser sur le côté et ainsi n’en découdre qu’un bout.
Et finalement, c’est bien plus pratique !

Détail parementure - Avril sur un fil

Mon avis sur la robe de base du livre 1001 robes

Dans l’ensemble, cette robe tombe plutôt bien, malgré quelques plis au niveau du dos, la faute à ma cambrure !
C’est un modèle que je n’ai pas l’habitude de porter, je lui préfère les versions jersey type Givre de Deer and Doe que je trouve plus confortables. Elle marque aussi légèrement mes excès du week-end au niveau du ventre.

Même si je la trouve un peu trop courte pour être 100% à l’aise l’été, avec des collants opaques et un gilet ou une petite veste, je la porterai plus facilement. Il faut dire que j’ai joué la carte de la sécurité en choisissant un denim noir, qui fait qu’elle s’accorde plutôt bien avec les autres pièces de mon dressing.

Et n’oublions pas que même largement portable et bien finie, il s’agit d’une toile qui me sert à valider le patron !

1001 robes de Michèle Thénot : le patron de base - Avril sur un fil

%

Confort

%

Compatibilité

%

Seyant

%

Style

Couture : la robe droite cintrée du livre 1001 robes - Avril sur un fil

Robe de base sans manches du livre 1001 robes de Michèle Thénot
Boucles d’oreilles Lili et le scarabée rOZ
Chaussures MJUS

Robe droite du livre 1001 robes - Avril sur un fil

1001 robes - Avril sur un fil

Note : Cet article contient des liens affiliés, ce qui sous-entend que je recevrais une commission en cas d’achat sur de ta part sur le site via mon lien, sans frais supplémentaire pour toi. Merci de ton soutien à Avril sur un fil. 

Gardons le contact

Pour suivre l'actualité du blog et recevoir des mails inspirants, abonne-toi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
X