Un dimanche sur un fil #37

par | Sep 13, 2020

Quand je réfléchis dans la semaine à ce que je pourrais bien t’écrire pour notre dimanche sur un fil, parfois l’inspiration me vient immédiatement. Du tac au tac. Nul besoin de tourner la question mille fois dans ma tête. Les mots roulent, les lettres s’enchaînent et mes doigts tapent frénétiquement sur le clavier.

En revanche, certains jours comme aujourd’hui, c’est plus compliqué.
La fatigue de mes nuits où le sommeil me quitte bien trop tôt le matin et tarde à venir le soir.
Les nouvelles qui mettent un coup au moral. *Muriel, je pense fort à toi.*
L’ambiance pesante qui règne partout actuellement.
L’envie qui manque simplement parfois aussi.

Alors, je reprends mes carnets.
Je feuillette.
Et parfois, elle m’attend là au détour d’une page, l’inspiration.

(A ne savoir que dire, je t’ai pourtant déjà partagé quelques mots.)

L’an dernier, je me suis inscrite à l’atelier d’écriture d’Anouk de Talented girls et deviens toi.
Un an pour écrire tous les jours, sur un sujet donné.
J’avoue n’avoir pas été très assidue… j’avance à mon rythme que j’accepte désormais.
En ouvrant mon carnet dédié à cet atelier, je suis tombée sur ce texte que j’ai choisi de te partager, avec quelques adaptations.

Question : Quelle partie de toi aimerais-tu que l’on voit ?

Je crois bien qu’il n’y a pas une partie en particulier que j’aimerais que l’on voit de moi, j’aimerais au contraire que l’on me voit tout entière.
Moi, telle que je suis, et non pas telle que l’on voudrait que je sois.
Unique.
Avec mes qualités et mes défauts.
Mes contradictions et mes convictions.
Mon envie de partage aussi et mon sale caractère.
Mes quelques kilos en trop accrochés sur les hanches, mes yeux qui brillent quand l’émotion me prend, mes sillons qui se creusent entre les yeux quand je suis contrariée ou que je réfléchis, mes tâches sur les joues que j’ai longtemps cherché à cacher ou à faire disparaître, mon look pas toujours très apprêté. 
Ce côté positif qui me permet d’avancer. Le verre à moitié plein. Toujours.
Mon besoin d’être seule parfois et de m’isoler en bonne introvertie.
Je m’accepte petit à petit.
J’aimerais continuer dans cette voie, pour simplement devenir moi et le rester.

Moi et Gaston - Avril sur un fil

Et toi, quelle partie de toi aimerais-tu que l’on voit ?

 

Je profite de cet article pour te dire que quelques petits changements sont en cours ici, les emails et les réseaux sociaux.
Désormais, il n’y aura plus d’envoi d’email à chaque publication d’un nouvel article de blog, plus de Mag sur un fil, plus de débrief sur un fil, plus d’inspiration sur le fil… Il n’y aura plus que « Il faut que j’te dise« , la lettre créative green’n slow par Avril sur un fil, qui prendra le relais.
Si tu souhaites toutefois recevoir une notification pour chaque nouvel article, je sais que certaines y tiennent, il suffit de t’inscrire ici ou à un lecteur de flux RSS comme feedly par exemple.

En attendant, je te donne rendez-vous dans les stories Instagram dès demain, avec un changement du côté des musiques du matin.

Gardons le contact

Pour suivre l'actualité du blog et recevoir des mails inspirants, abonne-toi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
X

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer