Un dimanche sur un fil #31

par | Mar 15, 2020

A l’heure où je t’écris ces quelques mots, nous sommes le vendredi 13 mars 2020. 14h35 exactement.
Je suis encore sonnée après avoir entendu l’allocution du président hier soir, et tous les ramassis de bêtises *j’essaie de rester polie tout de même* qu’on a pu lire / voir ça et là.
Certains se croient invincibles.
Plus forts que ce COVID-19 qui fait couler tellement d’encre.
Ils minimisent la situation et ne veulent pas s’arrêter de vivre.
Ils ne tiennent pas à respecter les mesures à prendre, parce que à quoi bon ? Ce n’est qu’une bonne grosse grippe !

J’ai envie de leur crier :  » Nan mais les gars, vous avez vu ce qu’il se passe en Italie ? C’est juste de l’autre côté de la frontière.
Croyez-vous qu’on mettrait à mal toute l’économie juste pour le plaisir ?
Peut-être que vous n’êtes pas des personnes à risques, soit. Mais nous sommes tous vulnérables et certains plus que d’autres.
Les plus fragiles, les plus âgés, les malades, les immuno-déprimés.
Vos proches, vos collègues, vos voisins. « 

Je pense à ma maman et à ma grand-mère qui font partie des plus fragiles.
Et vraiment, vraiment, arrêtons de nous croire plus forts que tout.
Prenons la mesure de la situation.
Lavons-vous les mains et limitons les sorties inutiles.
Soyons solidaires et responsables.
Soutenons les professionnels de santé.
Protégeons-nous et surtout, surtout, protégeons les autres.

La situation va être compliquée à gérer à bien des titres dans les semaines qui viennent.
A titre personnel.
A titre professionnel aussi.

Les enfants seront confinés à la maison, jusqu’à nouvel ordre. Comme beaucoup, j’appréhende cette durée indéterminée. J’ai passé un long moment à expliquer à mes filles sans pour autant les alarmer que non, elles ne seront pas en vacances.
Qu’elles ne pourront pas aller et venir à leur guise.
Qu’elles ne passeront pas leur journée devant Netflix ou sur Snapchat.

Et pourtant, j’ai envie de profiter de ces circonstances exceptionnelles pour nous recentrer sur l’essentiel. 
Nous retrouver aussi.
Leur proposer des activités qui les feront, je l’espère réfléchir et explorer leur créativité.
Lire.
Ecrire.
Dessiner.
Rechercher.
Jardiner.
Et retransmettre tout ça de la façon dont elles le souhaitent.

Pour ne pas perdre le rythme non plus.
Et apprendre l’école de la vie.

Autant te dire que je ne sais pas encore comment je vais m’organiser dans les semaines qui viennent, entre mon boulot et mes filles. Plusieurs de mes missions ont déjà été annulées et je me pose encore la question du report des ateliers programmés.
Je sais d’ors et déjà que ça va être tendu à la maison, moi qui suis plutôt casanière et solitaire.
Mais je suis certaine qu’on va y arriver.

Si ça te dis, je partagerai certainement nos activités en stories sur Instagram.

 

Et toi, quel est ton état d’esprit ? Comment vas-tu t’organiser ?
J’espère que toi et tes proches allez bien… 

Gardons le contact

Pour suivre l'actualité du blog et recevoir des mails inspirants, abonne-toi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
X

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer