Un dimanche sur un fil #19

par | Sep 22, 2019

J’aime imaginer ce dont je vais te parler lors de nos rendez-vous hebdomadaires.
Penser au sujet que je vais aborder dans mes chroniques sur un fil.
J’espère que ce nouveau dimanche sur un fil te plaira !

Un dimanche sur un fil au naturel

Si cette rentrée s’est plutôt bien passée, elle a aussi sonné le retour tonitruant… des poux !
Hormis un épisode il y a 7 ou 8 ans, nous avions plutôt réussi à passer entre les gouttes, ou plutôt éviter les invasions, jusqu’à l’année dernière. Mais depuis, on y a régulièrement droit ! A peine on s’en débarrassait, paf, ils étaient déjà de retour. 
A croire qu’ils n’étaient jamais partis.
Mais 4 à 6 semaines entre chaque invasion, c’est impossible que ce soit un survivant qui ait recontaminé la tête de ma poulette !

J’ai essayé tellement de choses, que je vais te donner mes astuces !

La première des choses, c’est de vérifier très régulièrement la tête de tes enfants. Regarde en particulier sur les tempes et dans la nuque, c’est souvent là que sont installées les lentes.
J’insiste : très régulièrement !
Mais comment je sais que ce sont bien des lentes et pas des pellicules ? A la différence des pellicules, les lentes restent bien accrochées au cheveu, le plus souvent à proximité du cuir chevelu. Le seul moyen de détacher les lentes, c’est de les faire glisser tout le long du cheveu avec son ongle.

Si tu repères ces indésirables sur le crane de tes enfants, tu as plusieurs solutions. Voici celles que j’ai testées :

  • les produits anti-poux en pharmacie. Efficaces, mais pas infaillibles… car les poux sont de plus en plus résistants. Et surtout, à force de répéter le traitement, nos cuirs chevelus ont été bien abîmés. A tel point que l’on ne savait plus qui du pou ou du produit nous démangeait.
  • le peigne électrique. Je reste assez sceptique quant à son efficacité. Il ne m’a jamais détecté une seule bête sur les têtes de mes filles, alors que je peux de l’assurer, il y en avait bel et bien ! L’opération d’inspection est assez longue et fastidieuse pour un résultat au final assez décevant, d’autant plus quand il faut le passer mèches à mèches sur cheveux longs et frisés. Certaines mamans m’ont dit en être satisfaites, peut-être que ça fonctionne mieux sur cheveux lisses.
  • la méthode naturelle. C’est ce qui a le mieux fonctionné chez nous. J’applique un mélange d’huile de neem et d’huile de coco sur la base des cheveux préalablement humidifiés et peignés. On laisse poser une heure au minimum, puis vient l’étape cruciale du passage du peigne à poux. J’en ai 2 de tailles différentes, l’un à dent plus large que l’autre. Je passe le plus large en premier *rappelle-toi, cheveux longs et frisés, donc cheveux emmêlés*, en commençant par la nuque. Puis je passe le plus fin. J’essuie le peigne entre chaque passage, pour vérifier combien d’intrus j’ai attrapé.
    J’applique ensuite le shampoing habituel sans avoir mouillé les cheveux au préalable, je frotte, je rince et je réitère une à deux fois.
    Je fais un rinçage final avec un fond de vinaigre dilué dans un grand verre d’eau froide. C’est ce qu’on utilise habituellement comme démêlant.
    Puis re-passage du peigne à poux.
    Et je refais ça une à deux fois par semaine jusqu’à ce qu’ils aient disparus.
    C’est sûr, c’est long, très long ! Mais vu l’état de nos cheveux et cuirs chevelus l’été dernier (on en avait toutes les 3 l’été dernier), c’est de loin la solution que je privilégie.

Un dimanche sur un fil en chroniques

Dans mes chroniques sur un fil de ce dimanche, je réponds à 5 questions que tu m’a posées. C’est parti ?

Et toi, qu’as-tu découvert d’inspirant cette semaine ?

Gardons le contact

Pour suivre l'actualité du blog et recevoir des mails inspirants, abonne-toi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
X