Un dimanche sur un fil #10

par | Mai 5, 2019

Une nouvelle semaine passée, la page du mois d’avril tournée.
J’aime noter les jolis moments dans mon Bullet Journal, les relire pour faire le plein de bonheurs les jours où le moral est en berne.

Partir en week-end à Paris avec les copains.
Passer une soirée avec mon frère.
Les voir heureuses.
Fêter mes 41 ans.
Bricoler.
Jardiner.

Prête pour un nouveau dimanche sur un fil ?

Un dimanche sur un fil au jardin

Il y a quelques semaine, je te parlais d’espace potager et de graines.
Depuis, je les ai plantées et j’ai même repiqué mes pousses.

C’est grâce à la vidéo de Julie – Friendly Beauty *que je te conseille de suivre au passage* que j’ai découvert que mes semis avaient filé et qu’il fallait les repiquer.
Filé ? Oui, les semis sortent de terre, poussent et leurs tiges s’allongent, s’allongent… alors que les feuilles restent petites. C’est une situation fréquent quand on sème à l’intérieur. La graine perçoit un signal du côté de la température et se met à pousser, alors que la luminosité qu’elle reçoit est insuffisante. Les bébés plants vont donc chercher la lumière et grandir pour mieux la capter.
Trop.

Si tes semis filent tu as deux possibilités : le ressurfaçage où tu rajoutes de la terre dans tes godets ou le repiquage où tu replantes ta pousse en veillant bien à enfouir la tige jusqu’aux cotylédons (les deux premières feuilles de ton plant).

Julie t’expliques tout ça dans sa vidéo.

 

J’ai fait différents semis : 

  • tomates anciennes
  • tomates cerises
  • courgette
  • concombre
  • potimarron
  • butternut

Je les arrose bien et en ce moment, je les sors régulièrement la journée pour les fortifier et leur faire profiter du soleil… quand il y en a ! Ils grandissent petit à petit, mais pas trop vite.
Je pourrais ainsi respecter les recommandations que me faisait mon grand-père : attendre la fin mai pour planter en pleine terre les variétés les plus fragiles. Merci les Saints de Glace !
Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois saints de glaces, mais saint Urbain les tient tous dans sa main.
11 au 13 mais pour les 3 premiers, 25 mai pour le dernier.

Maintenant, reste à étudier quels légumes sont bons voisins et quelles associations sont à éviter au jardin !

Un dimanche sur un fil de surjeteuse

Ma première surjeteuse m’a été offerte par ma grand-mère, il y a bientôt 15 ans.
Au départ, je n’osais pas l’exploiter à sa juste valeur, étant donné que je ne faisais que surfiler mes surplus de couture avec. Et un jour, on m’a poussé à essayer la couture du jersey à la surjeteuse.
Et là, j’ai vu l’étendue de ses possibilités.
Depuis je suis accro à la couture des mailles en tout genre.

Atelier dompter sa surjeteuse à Wiwersheim, proche de Strasbourg - Avril sur un fil

C’est donc tout naturellement que le premier atelier couture que j’ai organisé a été Dompter sa surjeteuse.  J’ai voulu partagé les possibilités qui s’ouvrent à nous quand on sait la régler et la manipuler.
Montrer à toutes celles qui n’osent pas que ce n’est pas si compliqué que ça.

Lors de ces ateliers, j’ai vu passé bon nombre de modèles, dont la célèbre surjeteuse Lidl Element by Pfaff 1450 ol. Et je dois dire que j’ai finalement été agréablement surprise par cette machine.
Pour démarrer, elle fait plutôt bien le job.
Après, son véritable point noir, c’est le Service Après Vente difficile d’accès, l’entretien et les pannes hors garantie. Mais à ce prix là…

Tout ça pour te dire qu’elle revient en magasin lundi le 6 mai 2019. 

Test détaillé de la surjeteuse chez Virginie – Nom d’une couture

Et toi, qu’as-tu découvert d’inspirant cette semaine ?

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :

Gardons le contact

Pour suivre l'actualité du blog et recevoir des mails inspirants, abonne-toi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
X